MASTER BIOTIN

MANAGEMENT DE PROJETS ET INNOVATION
EN BIOTECHNOLOGIE

BIOTIN est un parcours de la mention biologie-santé

Université de Montpellier
Université de Nîmes
Ecole des Mines d’Alès

MASTER SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTE
Mention BIOLOGIE – SANTE
Parcours MANAGEMENT DE PROJETS ET INNOVATION EN BIOTECHNOLOGIE (BIOTIN)

Mots clés : Biotechnologie, Biodiagnostic, Bioproduction, Innovations thérapeutiques
Discipline(s) : Biologie-santé
Description : Champ d’enseignement : Biologie-santé
Type de diplôme : Master (2 ans)

Localisation : Université de Montpellier

 

 

Le parcours BIOTIN du master Biologie santé se déroule sur deux années et en prenant pour thème central la santé ouvre l’accès aux étudiants à l’ensemble des métiers académiques ou industriels couvert par la biotechnologies. Il regroupe l’ensemble des acteurs de l’enseignement (université de Montpellier, université de Nîmes, école des Mines d’Alès, Polytech), de la recherche (CNRS, Inserm, CEA, EFS) et les industriels du secteur (pôle de compétitivité Eurobiomed qui labélise la formation, Inserm Transfert).

Il s’articule autour de trois champs d’activité professionnelle ouvrant sur les métiers spécifiques :

    • Innovations en biodiagnostic
    • Innovations en bioproduction
    • Innovations en nouveaux médicaments et nouvelles thérapies.

Cette formation par la santé aux biotechnologies laisse toute possibilité à l’étudiant de rejoindre les biotechnologies rouges, les blanches, les jaunes, les vertes, les bleues ou encore la cosmétologie. L’étudiant pourra par la suite intégrer des fonctions de recherche, de développement, de qualité, de management de projet, ou de marketing mais aussi poursuivre par une thèse.

Le titulaire du diplôme cadre, chercheur, expert, sera capable de s’adapter aux fluctuations et à l’évolution des besoins en expertise dans le domaine de la biotechnologie à travers les responsabilités suivantes :

  • Responsable de projets recherche-développement (direction technique et gestion du service)
  • Préparation d’une thèse à finalité académique (organismes de recherche, universités)
  • Gestion des projets d’études
  • Recherches appliquées
  • Réalisation d’études techniques
  • Développement des produits et des procédés
  • Réalisation des analyses, des essais, des mesures et des tests
  • Assistance technique des clients
  • Animation et direction d’équipes de techniciens et d’agents de maîtrise
  • Transfert de technologie
  • Ingénieur d’études ou responsable de plate-forme dans le secteur public
  • Ingénieur contrôle qualité
  • Ingénieur production
  • Chef de produits ou responsable marketing
  • Auditeur dans des sociétés de biotechnologie
  • Rédacteur de brevets (après formation complémentaire IEEPI, Strasbourg)

L’année M1 est un tronc commun, elle comporte :

  • Des UE d’enseignement théorique et pratique
  • Des UE de professionnalisation (« Innovation week, PatentShaker »)
  • Un stage de longue durée (5 mois) en laboratoire académique ou privé

L’année M2 avec un tronc commun se divise aussi en 3 parcours :

Tronc commun :

  • Qualité et réglementaire
  • Création d’entreprise (PatentShaker booster)
  • Une évaluation du niveau de connaissance de l’anglais (passage du TOIEC)
  • Un stage de longue durée (6 mois minimum) en laboratoire académique ou privé

Les 3 parcours :

  • Innovations thérapeutiques
  • Innovations en Diagnostic et Traçabilité
  • Innovations en Bioproduction
  • Concevoir, définir et effectuer les travaux de conception et de développement de nouveaux produits ou de nouveaux procédés en milieu industriel
  • Etudier l’amélioration des produits et procédés existants
  • Réaliser des recherches fondamentales, réaliser des recherches appliquées, des études, des mises au point, des analyses, des essais, ou la mise en oeuvre des innovations
  • Maîtriser des techniques de management
  • Négocier et gérer le budget de l’équipe-projet
  • Assurer les analyses et rédiger les dossiers conduisant à la mise en place de l’assurance qualité
  • Rédiger des rapports d’audit
  • Participer à la communication scientifique des activités de l’entreprise
  • Connaître les bases de l’innovation, de l’innovation ouverte, de l’intelligence économique
  • Connaître des notions de propriété, sur les brevets, sur les bonnes pratiques ou encore la confidentialité

Globalement, la compétence qui peut apparaître spécialisée dans une grande entreprise, sera perçue comme plutôt polyvalente dans une PME. L’économie aujourd’hui a besoin d’excellents généralistes capables d’adaptation.

Métiers auxquels prépare cette formation :

  • Responsable de projet recherche ou développement,
  • Ingénieur d’études ou responsable de plate-forme dans le secteur public,
  • Chef de produits ou responsable marketing,
  • Auditeur dans des sociétés de biotechnologie,
  • Rédacteur de brevets (après formation complémentaire),
  • Communicant scientifique,
  • Thèses académiques ou industrielles.

Contrôle des connaissances :
Contrôle continu, projets tutorés, rapports et soutenances de stages

Le devenir des étudiants est accessible sur demande, plus de 80% des étudiants sortants sont en position professionnelle en moins de 6 mois.

Académiques français
INM, IRCM, IRB, IGH, IGMM, IBBMC Orsay, EFS, Eurobiomed, EMA,
CRBM, CPBS, CPTP Toulouse, CEA Cadarache, CEA Marcoule, Umite-Timone, AFMB-CNRS, ENS Lyon, GRED Clermont-Ferrand, INRA, IURC, IPMC, IRD

Académiques étrangers
Université d’Oxford, CHU de Québec, UCL Londres, Scheffield medical school, Kentucky university, UCSF, Animal Health and Veterinary Lab agency Surrey, IRME-UQAT Québec, Université de Chicago, Université de Bâle, Lab Sars Bergen Norvège, Universidad autonoma de Madrid, Université de Grenade, Université d’Arkansas, Scripps Research Institute San-Diego, AllSeq San Diego,
université de Malmö, Texas university, CHR Montréal, Leicester university…

Industriels Français
IdVet,
HalioDx, Phytogenese, Microphyt, Acobium, Sysdiag, Sanofi Montpellier, Bionov, Sanofi-Pasteur Lyon, NanoMedSyn, CisBio, Photeomix, Pierre Fabre, Merck Biodevelopment, WatchFrog, Biolux medical, GTP technology, IDEXX, Biocentric, Merck millipore, Neolys diagnostic, Sanofi Aramon, Stallergenes, Montariol Degroote, Axonic, Galderma, VetBioBank, Amylgen, Bertin, BVT-Virbac, PX-Therapeutics, Deinove, Histalim, Oribase pharma, ICV, Omunis, LFB, Biogemma, Colcom, Alphabio, Eurofins, ADNid, Nosopharm, Alqan, IDD Biotech, Provepharm, RD-Biotech, Probionov, Cryopep, Clinsearch, Asnm, Bionov, Phylogene, Calixar, Gamamabs pharma, Gecko biomédical, Cézanne-Thermofisher, 1001pharmacies.com, Erba Diag, Clarins, Servier, Horiba, Atoxigen, Mindray medical, Nutrikéo, Platine Pharma services, GeNeuro, Calixar, Bioaster, DIPTA, I2A, Cutting Edge, Novolyze, Pulmonx/Atrotech France, Pherecydes pharma, TargEDys, DMS-Apelem…

Industriels étrangers
Galapagos, PharmaCell , Puratos, LDBio Diag, Pall Genedisc technologies, Monsanto Rotterdam, Novasep, Biologique recherche, Pfizer Dakar, GTC Therapeutics Boston, Unimed Tunisie, Sekisui Diag UK, Actelion Pharmaceuticals Ltd, AllSeq La Jolla USA, Matìs Islande,
Smartox, INMEGEN, Voisin consulting, Promothera Biosciences, Biomnis, Novartis, Promothera Biosciences, Merck Suisse, Iteos, R-Biopharm AG, Nuritas…

L'ÉQUIPE

Philippe Berta

Directeur


Professeur des universités, responsable du master biologie-santé parcours BIOTIN,
ancien directeur d’établissement public, ancien directeur de recherche INSERM et chef d’équipe CNRS, secrétaire général du pôle de compétitivité santé PACA-LR Eurobiomed, créateur et président de l’école de l’ADN, membre de l’unité INSERM 1047.

Chantal Fournier-Wirth

Responsable du sous-parcours Innovations en Diagnostic Santé


Chantal Fournier-Wirth, DR, est impliquée dans le diagnostic et son champ de recherche et de formation transdisciplinaire depuis de nombreuses années. Elle est aujourd’hui Directrice Scientifique de l’EFS Pyrénées-Méditerranée et co-responsable de l’Equipe Innovations diagnostiques et thérapeutiques de l’UMR1058 Pathogènèse et Contrôle des Infections Chroniques (Inserm-Université de Montpellier-EFS).

Anne-Dominique Lajoix

Responsable du sous-parcours Innovations thérapeutiques


Professeur de biotechnologie à la faculté de pharmacie de l’université de Montpellier. Directeur de l’Unité Biocommunication en Cardio-métabolique (BC2M), EA 7288.

Estelle Grousseau

Responsable du sous-parcours Innovations en bioproduction


Maître de conférences à la faculté des sciences de l’université de Montpellier (UM), spécialiste en génie biologique et en ingénierie métabolique. Membre de l’équipe Biotechnologie microbienne et enzymatique des lipides et des agropolymères de l’UMR IATE (1208 : INRA-UM-CIRAD-SUPAGRO).

PARTENAIRES